C’est dimanche, on a un peu de temps alors on va se pencher sur un pliage original. J’ai vu ça sur le net mais la technique ne me plaisait pas forcément alors j’ai voulu créer la mienne.

Voici la carte que j’ai réalisé avec cette technique. Je suis sortie des couleurs que j’aime habituellement pour changer un peu.

Je vous montre en photo comment réaliser le morceau de papier qui va vous servir à faire la frise si jamais ce n’est pas clair pour vous sur la vidéo. Vous pouvez la visionner à la fin de l’article.

C’est parti, nous allons utiliser un rapporteur !

On se demandait à quoi ça nous servirait dans la vie et bien voilà lol !

On positionne correctement le rapporteur.
Le bord de la feuille du haut sur 90° (en bleu).
A droite, sur 180° (en jaune).
Le centre posé sur le coin de la feuille (en vert).
Et on marque un angle de 45° (en rouge).
On relie la marque de l’angle de 45° avec le coin de la feuille.
On positionne la règle à 1.5 cm sur la ligne.
Puis on ajuste la règle pour obtenir un segment qui fera 3.1 cm.
On le trace.
On fait de même avec un segment qui fera 1.8 cm avec la règle positionnée sur 9 mm.
L’écart entre les deux lignes doit faire 7 mm.
On coupe sur les lignes et on garde que le morceau indiqué par la flèche rose.
Vous pouvez vérifier si votre patron est bon en le plaçant sur un coin de feuille.

Maintenant je vous laisse avec la vidéo qui va reprendre ceci et la suite bien sûr !

N’hésitez pas à varier les hauteurs de vos cartes.

J’espère que ça vous a plu.

Bon dimanche.

Sabrina.

Voici de nouvelles cartes de 3 façons différentes pour tous niveaux de scrap.
Avec le jeu Soft spring de Stampin’up.

Ce projet s’adresse à toutes les scrapeuses, que vous ayez du temps ou un peu moins, beaucoup de matériel ou pas.

Voici la vidéo :

Voici les photos :

Bonne journée.

Sabrina

Prenez un café et accordez vous 15 minutes de tranquillité.

Je vous présente une vidéo qui parle des couleurs.

Parce qu’elles sont notre quotidien de scrapeuses, c’est important de savoir comment elles fonctionnent. Vos créations n’en seront que plus belles.

Primaires, secondaires, tertiaires, complémentaires, analogues, triadiques, chaudes, froides etc.

Leurs significations, des exemples et des astuces.

J’ai crée ce cours et je le partage afin de vous permettre d’apprendre et de vous perfectionner dans la gestion de vos couleurs.

J’en ai également fait une version papier où il y a d’autres exemples encore et qui sera offerte en cadeau à mes clientes Stampin’up. Une façon de les remercier de me faire confiance et de faire partie de notre aventure commune.

J’ai été « cliente » moi aussi pendant des années avant de me lancer et je l’ai fais principalement pour partager. Ce ne sont pas les ventes à la chaîne qui m’intéressent. Ni la prospection de nouvelles clientes à tous prix comme je le remarque de plus en plus sur les différents sites. Certaines démonstratrices sont devenues « agressives » dans leurs façons de faire.

Non, moi ce n’est pas comme cela que je conçois mon rôle de démonstratrice. La preuve aussi passe par le fait que je scrape plusieurs marques et pas seulement Stampin’up. Je ne veux pas me limiter à toutes les belles choses que je vois partout.

Alors certes il est plus compliqué de trouver des « clientes » sans être à l’affût, prête à bondir mais tant pis. Je ne veux pas d’un « système » qui va me dicter toutes les techniques de démarchage à suivre, ni qui va changer ma personnalité.

Toutefois et parce qu’il faut que vous le sachiez quand même, si vous avez envie de rejoindre mon équipe je vous accueille avec plaisir. Je vous aiderais et vous conseillerez si vous en avez besoin. On pourra aussi papoter si le cœur vous en dit. Ce que j’aime surtout c’est créer un échange et non pas juste de la vente. Mais si jamais vous vivez dans une grotte et ne sortez que pour réceptionner vos colis et que vous ne voulez pas être dérangée, je ne vous embêterais pas 🙂

Si vous ne connaissez pas encore la marque et souhaitez avoir un catalogue vous pouvez me le demander par mail.

Voilà je n’avais pas encore pris le temps d’expliquer tout cela et c’était important pour moi et pour vous de savoir comment je fonctionne.

Je vous souhaite de jolies créations et un bon visionnage.


Belle journée.

Sabrina


Démonstratrice Stampin’up dans le Vaucluse.
Par mail : sab.ateliers.scrap@gmail.com
Par téléphone : 07 87 46 14 75

La journée est passée si vite que je n’ai pas eu le temps de poster le tutoriel que je vous ai préparé.

On va réaliser ces jolies boites !

C’est parti !

1 – Prenez une feuille de 19 x 25 cm et préparez la en suivant les mesures.
2 – Retirez toutes les parties inutiles, et ouvrez les deux parties du bas.
3 – Marquez les plis.
4 – Collez en premier comme ceci, j’ai laissé toutes les inscriptions pour que vous puissiez mieux visualiser les placements.
Voici ce que vous obtenez.
5 – Collez la partie « compliquée », pour que cela soit plus simple, n’hésitez pas à couper la languette en deux.
Rabattre et coller.
Ne collez pas le côté opposé afin de pouvoir l’ouvrir 😉
Voici le résultat.
Avec la collection Stampin’up « Dans la garde robe ».
Version « Champs de coquelicots. »

J’espère que cela vous a plu.

Elle n’est pas compliquée à réaliser et l’effet est Wahou !!

A bientôt.

Sabrina

Bonjour, je vous retrouve en vidéo aujourd’hui pour LA SUITE de la carte bouquet de fleurs avec une nouvelle technique de gaufrage en couleurs.

Belle journée.

Sabrina

Bonjour, je vous retrouve en vidéo aujourd’hui pour une technique de masquage à profusion.

Vous verrez que si vous ne connaissez pas encore ça va vous ouvrir de multiples possibilités, et vous l’adopterez.

Le projet global proposé est un bouquet de fleurs et il sera expliqué en deux vidéos. La première parlera donc de masquage et la seconde vous montrera une autre technique en scrap.

Voici donc la première : 

A bientôt.

Sabrina

Aujourd’hui c’est la journée nationale du scrapbooking.

Ca fait un moment que je veux essayer de faire une vidéo mais je repoussais à chaque fois du coup je me suis dis c’est l’occasion. 

Voilà donc ma première vidéo, non sans trac et mains moites, ce qui en scrap est compliqué lol

Soyez indulgents 😉

Je vous présente donc le projet : Un peu, beaucoup, passionnément ou à la folie au choix, le principal c’est que ce que vous faites vous plaise.

Comme je le dis souvent je scrape toutes les marques, je prends ce que j’aime dans chacune et j’en fais Mon scrap ! 

Ce projet s’adresse à toutes les scrapeuses, que vous ayez du temps ou un peu moins, beaucoup de matériel ou pas.

Voici la photo finale et la vidéo :

On peut très bien commencer le scrap sans avoir à acheter de fournitures spécifiques. Mais cela va sans dire que très vite vous aurez envie de choses en plus, pour vous faciliter la vie, pour travailler de nouvelles matières ou juste parce que Waaahhou ! c’est trop beau il me le faut !

Quoi ? Vous faites pas ça vous ? 🙂

Du coup le matériel minimum consiste en :

– Photos

– Papier

– Adhésifs

– Crayon / Gomme

– Règle / Compas

– Ciseaux / Cutter

– Tapis de découpe (parce qu’avec un cutter c’est mieux de protéger son bureau quand même).

Ensuite on a envie de couleurs, il y a beaucoup de possibilités et vous en aimerez surement plusieurs, vous avez donc le choix :

– Les encres, les pigments.

– Les feutres : pointe fine, moyenne, large, pinceau, indélébiles, à eau, à alcool etc.

– Les pastels, la peinture, l’aquarelle, les craies, les crayons de couleurs, le gesso.

– Les pinceaux, aqua-painter, crayons estompe, applicateurs mousse, éponges, les vaporisateurs.

Ou tout en même temps pour un joyeux bazar !

Et si vous voulez pousser plus loin :

– Les pochoirs. Ca c’est fun !

– Le Stylet. Bien pratique pour faire des plis avec une règle.

– Le massicot (pour couper), la planche de rainurage (pour plier).

– Le glossy accent. C’est un gel transparent qui durcit une fois sec.

– Le pistolet chauffant et ses poudres. Pour embosser à chaud. Aïe !

– Les perforatrices. T’en achète 1 puis 2 puis 3 puis … tu es envahie !

– La presse à tampon. Qui permet de ne plus rater les tamponnages.

– Les Punch Board. Des petites plaques qui permettent de créer ses propres enveloppes, boites, etc.

– Les collections de papiers design. Il y en a de tellement beaux qu’on tapisserait bien la scraproom avec !

– La Gel press. C’est une plaque d’impression en gélatine qui sert à réaliser des fonds de cartes, de pages etc.

– La Crop-a-dile. Pour faire des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous et accessoirement poser des œillets 🙂

– Les tampons : en bois, transparent, cling, à monter, en kit ou à faire soi-même. Parce que sans tampons … comment ça sans tampons ? Qui peut vivre sans tampons ? 😉

– Les albums. Qui permettent de personnaliser vos photos, il en existe de tout format, style et avec différentes reliures. Vous pouvez aussi les créer vous-même.

 

Et comme tout ça ne suffit pas il y a les embellissements:

– Les fleurs.

– Les sequins.

– Les boutons.

– Les aimants.

– La mousse 3D.

– Les autocollants.

– Les rubans/ficelles.

– Les perles/brillants.

– Les attaches parisiennes.

– Le masking tape (ou washi).

– Tout ce que vous pouvez recycler.

 

Et finalement, les machines :

– Machine de découpe et d’embossage avec ses matrices. Il y a plusieurs marques différentes, chacun à sa préférence.

– Machines connectées : Cricut maker / Cricut joy / Silhouette. Elles s’utilisent à partir d’un ordinateur, comme une imprimante, et permettent de découper toutes les formes que vous aurez réalisées.

– Machine Scan&cut . Machines avec scanner intégré qui ne nécessitent pas d’ordinateur.

– Machine à relier. Pour créer ses propres albums.

Et bien sûr votre tête et vos mains qui feront toute la différence et apporterons votre personnalité.

Pense bête: c’est quoi :

– Le Project life : c’est un journal de bord assemblé dans des pochettes compartimentées, pour des photos, du texte, des étiquettes etc.

– Un Bullet Journal : c’est un genre d’agenda/journal intime qui sert à vous organiser.

– La carterie : Utiliser les techniques du scrapbooking pour décorer et personnaliser des cartes :  faire-part : naissance, baptême, mariage, carte de remerciements, d’anniversaire, etc.

– Le mix média  : c’est une technique qui consiste à employer plusieurs matériaux différents pour concevoir un projet créatif. Mélanger les peintures, les matières et les couleurs.

– Le scrap digital : c’est une technique de scrapbooking qui se fait sur un logiciel de dessins ou d’édition d’images.  

Et voilà, j’ai essayé de faire un tour d’horizon simple et rapide, j’oublie surement des choses mais j’espère que ça donnera tout de même une idée de base pour celles qui débutent.

A bientôt,

Sabrina.

 

Bonjour à tous,

Je vous ai fait un mini tutoriel pour expliquer le montage de tampons, ça parait contraignant au premier abord mais pas du tout vous allez voir.

Nous avons parfois l’occasion d’acheter des tampons non montés, ça a été mon cas récemment, quand cela arrive il faut penser aussi à acheter une feuille de mousse électrostatique.(Généralement de format A4). 

Voici mes tampons à réception.

Et la mousse avec un côté collant et un côté électrostatique.

1- Je commence par détourer mes tampons (il y a des personnes qui les collent directement et les détourent ensuite, vous pouvez le faire aussi de cette façon).

2- Je décolle la feuille protectrice et je les pose sur la partie collante.

3- Et je les détoure. Ne vous inquiétez pas ça colle aux ciseaux mais ça se coupe bien.

4- Je retire la deuxième pellicule protectrice et il est prêt à être utilisé en se servant d’un bloc.

Le résultat est net, c’est parce qu’il est détouré de très près, si vous laissez trop de matière autour vous risquez d’avoir des traces de contour.

Autre exemple.

Pour finir vous pouvez les ranger dans un boitier transparent, afin de ne pas abîmer la mousse. 

Et pour avoir une vision de l’ensemble du boitier n’hésitez pas à faire une couverture.

Et voilà, vous êtes maintenant des supers héros du montage de tampons !

Astuce : Pour nettoyer vos ciseaux tout collant, un coton avec du dissolvant pour les ongles et Hop ! 

Belle journée.

Sabrina.

Hello !

Aujourd’hui c’est tuto !

Je vous propose une « carte-cadre » ou « mini-tableau ».

En vidéo ici

Pour réaliser le cadre il vous faudra simplement une feuille 30 x 30 cm.

Faites les plis et les découpes comme ceci :

– Plis tous les 2, 4, 6, 8, 22, 24, 26, 28.

J’ai pris un papier imprimé que sur une face puisque l’autre on ne la verra pas.

Vous obtenez la même chose que le schéma. Jusqu’ici tout va bien 🙂

Marquez tous les plis.

Je ne colle pas encore mais je vérifie que tout est ok et je vous montre comment il faudra le manipuler pour le monter.

En premier il faudra rabattre les côtés « pointus ».

Puis ce sont les autres qui entreront dedans. Et vous pourrez mettre un peu de colle sur les parties qui entrent.

Tout à l’air bon on passe à la suite.

J’ai pris une feuille de 13×13 cm, sur laquelle j’ai collé des nuages.

Ensuite un peu de verdure.

J’ai tamponné, colorisé et découpé aux ciseaux.

Puis j’ai collé mon fond et ma boite.

Ensuite c’est juste une question de décoration.

Résultat :

Maintenant que vous avez la base vous pouvez créer des multitudes de possibilités !

J’espère que ça vous a plu.

Les tampons sont de la marque Lawn Fawn, le papier de chez Action, le die de chez Sagaposcrap et les feutres des Copic Ciao.

A bientôt.

Sabrina.