Comment arriver à tout perforer en 1 seule fois ? En se créant un « pochoir » bien sûr !

1 – Perforer dans une feuille afin de vous faire un pochoir, (ici en noir).

2 – Positionner votre pochoir et tamponner à l’intérieur.

3 – C’est tout il n’y a plus qu’à perforer votre modèle en 1 seule fois. A vous le gain de temps !

Cette petite cerise vous fait craquer ? Retrouvez la dans ma boutique : https://www.stampinup.fr/products/lot-douceur-fruit-e-fran-ais?demoid=5046742

Chez moi, la dégustation de cerises a commencé, c’est un de mes fruits préférés, alors forcement j’ai craqué sur le lot « Douceur fruitée » https://www.stampinup.fr/products/set-de-tampons-en-r-sine-douceur-fruit-e-fran-ais?demoid=5046742

Evidemment vous pouvez faire des cerises avec les tampons mais vous pouvez aussi les faire sans tampon. Il suffit de prendre une chute de papier, d’y déposer de l’encre et de perforer. Rien de plus simple.

Il n’y plus qu’à mettre ces jolies cerises sur une carte et hop le tour est joué.

Allez-vous essayer ?

Bonjour,

Il y a un moment que je tourne autour des machines pour faire ses propres reliures. Mais les prix m’ont toujours bloqués. Les Cinch par exemple dépassent les 100 euros… Et juste pour faire des trous ça fait cher.

Je me suis donc tournée vers un système beaucoup moins onéreux en me disant que l’on verrait bien parce qu’après tout c’est juste une perforatrice tout ce qu’on lui demande c’est de couper.

Voici mon test.

Petit carton pour grands espoirs.

Le contenu.

La barre de maintien est aimantée, pratique pour celles qui ont la tremblote 🙂 On glisse donc la feuille.

On rabat le côté à bascule.

Ce qui surélève le tout et permet de glisser la perforatrice.

On l’aligne bien sur les onglets nul besoin de forcer.

Exemple avec une feuille de 160 g/m². On la glisse jusqu’à la butée.

On referme.

On fait basculer le côté.

Et on glisse la perforatrice. Y a pas plus simple. On appuie.

Et hop magnifique voici nos premiers trous !

On continue en insérant la perforatrice dans chaque onglet pour faire tout le long de notre feuille.

Tadammm !

Idem mais avec une feuille de 210 g/m².

Et de nouveau avec du papier aquarelle de 300 g/m².

Le résultat est à chaque fois parfait.

J’ai trouvé deux tailles d’anneaux pour ce système de reliure, 9mm et 18mm. Je les ai pris en acier mais il en existe aussi en plastiques et de plein de couleurs différentes.

Pour vous donner une idée les 9mm sont plus petit qu’une pièce d’1 centime.

Et les 18mm font pile la taille d’une pièce de 2 centimes.

Pour les insérer c’est simple vous enfilez le premier trou puis vous tournez la tige dans votre main et elle s’insère parfaitement toute seule dans le reste.

Une photo pour vous montrer la différence de taille.

Parce que oui la taille ça compte ! 🙂

Et en bonus la première ligne des précautions qui m’a bien fait rire.

En bref, on veut une perforatrice qui nous permette de faire des trous de qualité, pour moi elle remplit bien sa fonction.

Je n’avais pas d’épaisseur plus haute que 300 g/m² à tester mais je pense qu’il ne faut pas pousser plus.

Je dirais donc rapport qualité/prix correct. Je l’ai payé 25 euros à cela se rajoute les paquets d’anneaux à 5 euros l’unité (le paquet contient 3 tiges de 30 cm).

Vous pourrez relier vos albums, calendriers, etc… jusqu’à 30 cm de côté.

Pour changer aussi vos habitudes pensez à trouer que le milieu de vos pages par exemple au lieu de faire toute la longueur.

PS : N’oubliez pas d’acheter une pince pour couper les anneaux.

En espérant que cet article puisse vous être utile, à bientôt.

Hello, aujourd’hui une carte simple et originale.
Nous avons toutes des perforatrices alors voici un moyen de les utiliser autrement.
On perfore avant de tamponner ça permet de disposer le tampon à l’endroit voulu.
Là j’ai juste fait 4 carrés mais vous pourriez en faire beaucoup plus, je testerai un de ces jours.
Bonne journée 🙂